Tineo et le Monastère de Obona

De l´Or, des cow-boys et des grands personnages

Cette ville, centre d’élevage est située sur le Chemin Primitif de Saint Jacques de Compostelle (España-Espagne), dans une vallée qui produit de l’or et est toute entourée d’anciens fiefs ecclésiastiques d’aspects farouches. Tineo fut le berceau d’hommes politiques et de militaires.

Planifiez votre escapade à Tineo et le Monastère de Obona

Le site est petit mais son charme occupera le visiteur pour une bonne journée. Évidemment un pèlerin pressé y écourtera sa visite, mais de toute façon le visiteur pourra voir tranquillement le Monastère et se détendre dans un environnement naturel fascinant. C’est un Conseil sis dans le centre de la province ce qui permet de prolonger l’escapade vers les villages proches  comme la belle Cangas de Narcea, ou encore les cités marines de Luarca et de Cudillero. Notre section Se Loger et Manger à Tineo vous  donnera une information complète sur la gastronomie locale ainsi que sur les meilleurs établissements hôteliers et restaurants.

Voulez-vous visiter cet endroit?

Le vaste territoire que domine le village de Tineo est une croisée de chemins stratégique qui était déjà peuplée, au moins, vers les 4.000 av.J.C. comme l’attestent le Dolmen de Merilles et autres vestiges qui nous sont restés. De l’Age des Métaux nous sont parvenus de riches témoignages comme le Poignard de Tineo qui est conservé au Musée Archéologique des Asturies et la Hache de Navelgas, appartenant  à la collection du British Museum.

Peuplé depuis des temps très anciens et tout entouré d’un grand nombre de «castros» ce lieu éveilla l’intérêt des romains, vue la proximité des champs aurifères car l’or de ses vallées a été exploité depuis des temps immémoriaux. Tineo établit ses cartes de noblesses tout au long du Moyen Age. Situé sur une colline, le village ne fut pas ceint d’une muraille, mais une bonne forteresse défensive le protégea des siècles durant.

Différentes familles nobles se disputèrent l’hégémonie d’un territoire où existaient d’importantes propriétés ecclésiastiques (Obona et Barcena) . Entre les plus importantes les Quiñones (Comtes de Luna). Mais les Rois Catholiques réussirent à réintégrer ce domaine à la Couronne de Castille. Le drapeau de Tineo rappelle le lien avec le Royaume de Leon, autre motif apparaissant sur les armes, où de plus figure la tête du fameux pirate algérien Barbaroja, tué par  Garcia Fernandez de la Plaza, originaire de Tineo.

Bien que la cité ait été fondée à une date inconnue, ce fut en 1222  que le roi Alfonso IX de Leon lui donna le titre de «Puebla Real» (Village royal), consolidant ainsi sa positions de privilège sur le chemin de Saint Jacques espagnol, puisque le roi ordonna que les pèlerins se dirigeant à Saint-Jacques de Compostelle depuis San Salvador de Oviedo, devaient obligatoirement passer par Tineo et Obona. C’était donc une étape importante du dit «Chemin Primitif».

Que ver en Tineo

Anciènne vue panoramique de Tineo

À la fin du XIXe siècle la ville avait sa propre Audience; le 27 juin 1899, sur la Plaza de Campas, fut exécuté par «garrote-vil» Gancedo, dernier homme à recevoir cette peine légale en public (Ce jusqu’à la Guerre Civile). Ce jour là, une multitude de gens venus des environs se réunirent dans la ville.

Les ruines de la forteresse furent malheureusement démolies en 1912. Récemment on a repris la coutume de chercher de l’or à la batte dans le sable des rivières, organisant des concours qui attirent des gens du monde entier.

Tineo est situé dans le Paysage Protégé de la vallée de l’Esva dont les Gorges ont été déclarées Monument National, tout comme le «Carbayon de Valentin»: un vieux chêne dont le tronc fait plus de 10 mètres de diamètre, considéré comme l’un des cent arbres parmi les plus notables du pays. Il dépasse les 16 m. de hauteur et est cité dans des documents antérieurs à 1492, ce qui lui fait compter avoir plus de sept cents ans d’âge. La tradition raconte qua autour des arbres de cette espèce, aux quels on attribuait des pouvoirs magiques, se célébraient des réunions de caractère sacré. L’écorce de ces arbres est riche en tanin, employé de tous temps contre les diarrhées et les hémorragies.

Dans cette ville (dont une partie fut déclarée Ensemble Historique) il faut signaler le Palais des Garcia de Tineo, siège actuel de la Maison Municipale de la Culture. C’est l’édifice public le plus important de la région, étant à l’origine une tour médiévale qui serait par la suite l’origine du palais qui au XIVe siècle serait construit. Sa façade de deux étages  donne sur la calle Mayor.

Tineo conserve sa position typique à flanc de colline avec l’organisation urbaine propre à une ville de route d’itinéraire. La partie «Fondos de Villa», avec ses horreos (greniers sur pilotis construction typique), fabriques de pain, écuries, granges et moulins était bien différente du «Pico de Villa» située plus en hauteur. Le château était le centre absolu de la bourgade médiévale et sur son emplacement se trouve aujourd’hui la Plaza de las Campas, centre de réunions et des activités de la citée.

Disparu aussi est l’Hospital de pèlerins Mater Christi, dont quelques vestiges sont à peine visibles dans la rue principale. Fondation médiévale aussi, fut le couvent des franciscains, remplacé par l’église Paroissiale de San Pedro, qui conserve un portail intéressant du XIVe siècle. Au centre, on trouve le Musée d’Arte Sacro, qui conserve un Christ en Croix (XII-XIIIe) et plusieurs Croix de Processions. Il y a aussi le Palais de Meras (1525) construction importante dont la façade principale est flanquée de deux tours. Sur la Promenade des Frailes on a installé récemment une horloge solaire avec la représentation d’un pèlerin et une légende disant «VIATOR HORAM ASPICE ET ABI VIAM TUAM» (Voyageur, regarde l’heure et suit ton chemin).

Hors de la ville, mais toujours dans les limites de la municipalité il y a d’autres monuments à voir à Tineo: le Monastère de Santa Maria La Real de Obona,  probablement fondé aux temps de la Monarchie Asturienne, repris ensuite par l’ordre du Cister. Son aspect primitif est pratiquement inconnu. L’église que nous connaissons est des débuts du XIIIe, tandis que le cloître est du XVIIe. En 1688 la construction s’arrêta, ce qui fait qu’il est inachevé. On y conserve un important Christ en Croix Médiéval.

Il y a dans le conseil, encore une autre église du Xe siècle: San Miguel de Barzana, et dans le Village Ejemplar de Tuña se trouve la maison natale du Général Riego, défenseur de la première Constitution de 1812. Dans le village de Sorriba naquit le Comte de Campomanes, brillant personnage de l’Illustration qui fut ministre à l’époque de Carlos III. De cette même municipalité asturienne aussi est issu Jose Francisco Maldonado Gonzalez, dernier Président de la République en exil.

Que ver en Tineo

Monastère de Santa Maria la Real de Obona

Enfin, dans la localité proche de Navelgas, se trouve le Musée de l’Oro des Asturies qui permet de compléter notre parcours par la «Route des Traces de l’Or» suivant les restes des exploitations aurifères du temps des romains qui nous sont parvenues. Derrière le musée, dans une vieille usine à pain, on permet la pratique de la batte à or, qui fait l’objet d’un championnat célébré la dernière semaine de juillet. Tineo appartient aussi à la Région Vaqueira ce qui permet d’y situer le Musée Vaqueiro de Asturias (Naraval), où est expliquée la manière de vivre et l’habitat caractéristique de ce groupe de transhumants qui passaient les étés dans les prairies des hautes terres.

Vous devez voir...

Ayuntamiento
Museo del oro

Informations pratiques

Coordonnées

43° 20′ 1″ N, 6° 24′ 3″ W

Distances

Oviedo 68 km, Madrid 449 km

Lieux proches

Comentarios Facebook

About the author

Simple Share Buttons
Simple Share Buttons

Utilizamos cookies de terceros para mejorar la usabilidad para dispositivo de usuario. Si usted continua navegando, consideramos que acepta su uso. Puede cambiar la configuración y obtener más información

Los ajustes de cookies de esta web están configurados para "permitir cookies" y así ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues utilizando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en "Aceptar" estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar