Llanes

Ville de marins et de "indianos"

Llanes est une ville côtière avec un joli port de pèche, une architecture intéressante due aux espagnols qui firent les Amériques et des plages magnifiques.

Planifiez votre escapade à Llanes

Cette petite ville est l’un des principaux centres touristiques des Asturies car outre son patrimoine: de multiples palais, restes de fortifications médiévales et la basilique fantastique de Santa Maria, elle compte avec des plages de grande qualité comme Puerto Chicu ou Toro. Son port mérite une visite car l’artiste Agustin Ibarrola y fit une de ses interventions connue sous le nom de «les cubes de la mémoire». La visite de cette localité requiert donc une bonne journée complète, que l’on peut agrandir avec une excursion à la proche Colombres ou encore au Parc National de los Picos de Europa. Pour que votre séjour soit parfait, dans notre section Dormir et Manger à Llanes nous détaillons les meilleurs établissements pour vous y loger et pour jouir de la riche gastronomie locale.

Voulez-vous visiter cet endroit?

La región de Llanes fut peuplée depuis la préhistoire, en témoigne l’idole de Peña Tu (Puerta de Vidiago). On pensa même que la zone de Llera aurait  eu la plus grande densité de population de l’Europe Paléolitique.

Vers le XIIe siècle on la connaissait sous le nom de «Village de l’Aigle» car elle se trouvait dans les Terres de Aguilar (Nid d’Aigles), dépendant du château de Sobérron. En 1225, le roi Alfonso IX de Castille lui  donna son premier statut légal puis Alfonso X le Sage donna à la ville une nouvelle juridiction et commença la construction des murailles (qui ne seraient terminées que au XVe siècle) Soumise  au pouvoir de plusieurs nobles pendant le Moyen Age, Llanes ne redevint ville royale que en 1490, sous les Rois Catholiques.

Pendant les XVI et XVIIe siècles son port fut très actif, tant pour la pèche comme pour le commerce (commerce du sel et pèche à la baleine et aux sardines. Son économie ne commença à décliner qu´au XVIIIe à cause des guerres continuelles et de l’institution de la Real Armada qui enrôla bon nombre de ses jeunes pour servir sur ses bateaux.

À la guerre d’Indépendance, le village fut pris par les troupes du général Bonnet. Entre 1809 et 1812 de nombreuses escarmouches affrontèrent les troupes françaises aux «guerrilleros» de Jose Balmori Sanchez.

Suite aux désastres de la guerre, au déclin de la pèche et du commerce, commença l’émigration qui s’accélèrerait vers la moitié du XIXe. Continuant bien en dedans du XXe. Les destinations préférées étaient Cuba, le Mexique, l’Argentine et le Vénézuéla. Quelques uns de ces émigrants firent fortune et revinrent au pays comme de riches propriétaires. En plus d’œuvres bénéfiques, dans les Asturies, les «Indianos» construisirent de luxueuses demeures qui avec leur style particulier et les jardins exotiques transformèrent le paysage urbain et rural de la province.

Que ver en Llanes

Construction du port de Llanes, en 1910

Le tourisme est actuellement le pilier principal de la population et la bonne organisation de la localité lui ont fait mériter la dénomination de Municipalité d’excellence du Tourisme.

Llanes s’inscrit dans le groupe des “Villas maritimes” des communautés du nord avec les asturiennes Ribadesella et Cudillero, aux Galliciennes Baiona, Sanxenxo, Ortigueira y Viveiro  et aux Cantabres San Vicente de la Barquera, Santoña et Laredo.

Llanes a été choisie comme lieu de tournage de nombreux longs et courts métrages, annonces et quantités de productions visuelles de tous types. Au cours de notre visite, nous pourrons mieux connaître cette relation de la ville avec le grand et le petit écran grâce à l’iniciative de la municipalité Llanes de cine.

La ville historique et marine de Llanes compte sur un bon nombre de lieux intéressants: la vieille ville au tracé médiéval qui a été déclarée Ensemble Historique et Artistique; le port avec «les cubes de la mémoire» de Agustin Ibarrola, les demeures des «Indianos» éparpillées dans la ville, et ses promenades (de San Pedro ou le chemin fluvial du Carroceu). Et en plus, un cadre naturel incomparable avec plus de 30 plages, quelques unes presque vierges… 8 portent le titre de Excellence Touristique, et sur bon nombre ondoie le drapeau bleu. N’oubliez pas non plus que la proximité de «Los Picos de Europa» dotent la municipalité de la combinaison parfaite mer et montagne.

De la ville médiévale, restent quelques 300 mètres de muraille, au nord et au sud où se dresse en avancée le Torreon (grosse tour),  construit au XIIIe, circulaire sur cinq étages avec une plateforme à créneaux, autrefois, zone de vigilance et de défense de la ville. Vers le centre de la muraille, l’église basilique de Santa Maria, romane, de transition au gothique, l’un des exemples les plus importants du gothique asturien, Commencée au XIII un impôt payé par tous les habitants permis sa construction, faisant qu’elle appartienne au peuple et non pas au clergé.

Près de l’église, l’ancien Palais de Posada Herrera, typique grande demeure de la fin du XVIe au XVIIIe, où sont situés la Maison de la Culture et le Bureau du Tourisme. Le Palais Gastañaga, un des rares exemples d’architecture de palais médiévaux, du XIVe ; la maison de Juan Pariente, la plus ancienne de la ville, où dit-on aurait dormi Carlos V en 1517, la maison du Cercau, renaissance dont la construction fut ordonnée par l’évèque et inquisiteur Pedro Junca Posada et le couvent des Augustines Recoletas, un hôtel de nos jours.

Les “Indianos” qui s’enrichirent étalent leur succès d’outre mer en construisant des demeures de style éclectique, moderniste ou régional de chaque côté de la rue de la Concepcion et dans l’avenue de la Paz. La construction du Casino (1909) leur est aussi due.

Le port de Llanes avait un charme particulier qui fut augmenté avec l’«intervention» de l’artiste basque Agustin Ibarrola avec ses Cubes de la Mémoire, transformant la jetée en œuvre d’art destinée à la contemplation des harmonies changeantes des formes et couleurs, variant avec la lumière et la marée.

Il y a aussi de très belles promenades à faire à Llanes, celle de San Pedro sur les falaises, et le sentier fluvial de Carroceu. Les plages, entre autres: Toro, Puertu Chicu et Sablon, complètent les possibilités touristiques.

imagenCL_asturias_llanes_BI

Église basilique de Santa Maria

C’est la ville des Asturies qui jouit de plus de fêtes: il y en a cinq, entre fin juillet et débuts septembre. En Plus d’un bon choix de boutiques et restaurants traditionnels et une zone très vivante pour y prendre un verre font de Llanes un point indispensable dans l’été asturien.

Comme dans toutes les Asturies, à Llanes on parle l’espagnol, l’asturien ou «bable» avec certains particularismes dus à sa situation orientale.

Vous devez voir...

Casino de Llanes
Cubos de la Memoria (Cubes de la memoire)

Informations pratiques

Coordonnées

43° 25′ 10″ N, 4° 45′ 3″ W

Distances

Oviedo 100 km, Madrid 460 km

Lieux proches

Comentarios Facebook

About the author

Simple Share Buttons
Simple Share Buttons

Utilizamos cookies de terceros para mejorar la usabilidad para dispositivo de usuario. Si usted continua navegando, consideramos que acepta su uso. Puede cambiar la configuración y obtener más información

Los ajustes de cookies de esta web están configurados para "permitir cookies" y así ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues utilizando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en "Aceptar" estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar