Cudillero – Cuideiru

Point de vue naturel sur la mer

Village de pêcheurs spectaculaire et coloré disposé comme un amphithéâtre improvisé ouvert sur la mer Cantabrique. Son urbanisme singulier lui a accordé une grande célébrité et de nombreux visiteurs.

Planifiez votre escapade à Cudillero

BLe beau village et port de marins de Cudillero a beaucoup d’endroits pour se balader et des monuments intéressants tels que la Quinta de los Séglas, mais il y en n´a pas suffisamment comme pour y passer et visiter Cudillero en une journée entière. Il est situé au milieu du Paysage Protégé de la Côte Ouest des Asturies, et c´est pour ça que vous pourrez trouver dans le voisinage un certain nombre de plages pour tous les goûts –toutes de grande beauté naturelle- et aussi la «Turbera (tourbière) de las Dueñas», la plus grande lagune d’Asturias. Si vous voulez prolonger votre escapade la proximité de villes si  attrayantes comme Muros del NalónPravia et l’une des villes les plus animées de la région: Avilés. Si vous voulez savoir quelles sont les spécialités gastronomiques, et les meilleurs endroits pour les goûter et pour rester passer la nuit, consultez la section dormir et manger à Cudillero.

Voulez-vous visiter cet endroit?

Le territoire est couvert de bâtiments “castreños”: La Garita (Oviñana), La Cavona (Lamuño, San Martin de Luiña), Le Curio (Santa María de Piñera) et El Castro (Penedo, San Juan de Piñera).

Au Moyen Age, le terme «concejil» est mentionné pour la première fois dans un document daté de 1285. C´est une donation faite par Arias Gonzalez Valdes au Monastère d´Obona. Entre les XIIIe et XVIe siècles, le lieu a été dominé par la Maison d’Oman, une famille qui y possédait des droits féodaux. Cette seigneurie avait sa parcelle dans «El Palacion», également connu sous le nom de «Castiallu», maintenant occupé par la mairie, construite au XIXe siècle, près de l’église.

Ses habitants allaient pêcher au large des côtes des Flandres, d’Angleterre, d’Ecosse et du Portugal, à la recherche de zones de pêche. De même, beaucoup ont participé au siège de Gibraltar, et aux campagnes de conquête de Séville et de la Floride. Au cours de l’ère moderne, le village «pixueta» (le terme vient du mot Piscis clairement liée à l’activité principale de la pêche) se développa considérablement  se situant comme l’un des principaux centres de pêche des Asturies. Cela  eut un impact sur son port, dont la rénovation a commencé en 1787.

L´Église et l´ancien village de Cudillero

Au cours de l’histoire de Cudillero, le village a dépendu administrativement du conseil voisin de Pravia jusqu’en 1837. À la fin du XIXe siècle la famille Selgas commence à construire au cœur de «El Pito» sa surprenante «Quinta», après avoir accumulé une immense fortune à Madrid. De façon complémentaire les frères Fortunato et Ezequiel ont érigé une église spectaculaire pour la communauté locale.

Centre républicain actif dans les années trente du XXe siècle, en Août 1936 ce fut  un front de guerre attaqué par les colonnes de Galice dans le but d’aider les rebelles à Oviedo.

Le village de Cudillero (en Asturien Cuideiru) se distingue par des ruelles étroites et en pente raide qui depuis le port, parcourent le village et  il est logique d’observer comment l’ensemble de ses maisons de marins forme un curieux amphithéâtre qui regarde vers la mer. Autrefois, à côté de la mer et des maisons désordonnées, on pouvait voir les barques de pêche, généralement situées en face des portes. Maintenant ce sont les ”chigres” (cidreries) et les restaurants qui animent le village.

Le principal monument à voir à Cudillero est l’église paroissiale de San Pedro (S. XVIe), grand temple financé par seulement  par les cent cinquante habitants du port; à l’intérieur  on remarque l’image baroque de “Saint François d’Assise”, attribué à Antonio Borja. Cependant, le plus ancien édifice religieux du village est la chapelle del Humilladero récemment restaurée, qui remonte au XIIIe siècle, bien qu’elle ait été assez transformée.

La culture des marins a sa place dans la Salle Didactique de Les Pixuetos et la Mer, installée dans l’ancienne Rula (marché aux poissons), où vous pourrez jouir d´une  explication intéressante sur la relation de ses habitants avec la mer.

Un autre point d´intérêt est l’église de San Martin de Luiña (S. XVIII), un magnifique bâtiment à trois nefs avec une tour carrée caractéristique au pied dans laquelle se délimitait la zone dans laquelle  l’entrée dans le temple était limitée. Très proche, à 8 km du village dans la municipalité,  une autre fondation ecclésiastique, l’église de Santa Maria de Soto Luiña construite au XVIIe siècle avec un beau retable baroque mérite votre visite.

À seulement un kilomètre et demi de Cudillero est la «Quinta de los Selgas», une véritable demeure palatine digne d´intérêt située dans le petit village de El Pito et gérée par une fondation. Le palais, conçu en 1883 par l’investigateur de l’architecture pré romane Fortunato de Selgas, est entouré d’ importants jardins historiques de différents styles où s’élèvent des arbres de taille monumentale  accompagnés et ornés par des statues et des étangs. A l’intérieur il y a une bibliothèque, de nombreux meubles et des œuvres d’art parmi lesquels le tableau “Hannibal le vainqueur qui regarde pour la première fois l’Italie depuis les Alpes” (de 1771), redécouvert comme étant la première œuvre connue de Francisco de Goya. Dans la collection il y a une extraordinaire série de tapisseries exposées dans un pavillon à part, ainsi qu’un certain nombre de porcelaines et autres objets décoratifs raffinés qui ornent les salons et les chambres. “Assomption” attribué à Le Greco y est conservée. Enfin, il y a une collection de meubles et de matériels didactiques qui composent le Musée de l’École.

imagenCL_asturias_cudillero_bi

“Quinta de los Selgas”

Ce conseil a des endroits de grande valeur ethnographique comme la Vallée de Faedo et des plages de renom tels que Concha Artedo (accessible en voiture et avec des toilettes et des restaurants) ou la longue plage de sable de Ballota, une population qui donne son nom à un grand pont d’une portée de 190 mètres. C´est un contour de littoral inclus dans le Paysage Protégé de la Côte Occidentale, avec des parages d´une grande beauté comme le Cap Vidio, entouré de plages naturelles et d’estuaires, et la tourbière des propriétaires, la plus grande piscine des Asturies où nous pouvons contempler la violette des marais, un exemplaire très rare.

La personnalité des “pixuetos” se reflète fidèlement dans leurs fêtes au cours des quelles on danse le perlindango (du nom d’un tablier que portent les femmes pendant cette danse, faisant des rondes et chantant des strophes piquantes). D’autres danses communes à toute la côte sont le descasao, le Sortripao, las Giraldillas et la Danza Prima.

Ce village fait partie du réseau de Villes Marines qui s’étend sur d’autres communautés du nord, regroupant aussi les asturiennes de Ribadesella et Llanes, les galiciennes de Baiona, Sanxenxo, Ortigueira et Viveiro et les Cántabres de San Vicente de la BarqueraSantoña et Laredo.

À voir...

Phare
Plage du Silence

Données pratiques

Coordonnées

43° 33′ 34.59″ N, 6° 8′ 58.14″ W

Distances

Oviedo 60 km, Madrid 510 km

Comentarios Facebook

About the author

Simple Share Buttons
Simple Share Buttons

Utilizamos cookies de terceros para mejorar la usabilidad para dispositivo de usuario. Si usted continua navegando, consideramos que acepta su uso. Puede cambiar la configuración y obtener más información

Los ajustes de cookies de esta web están configurados para "permitir cookies" y así ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues utilizando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en "Aceptar" estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar