Mieres

Architecture minière et industrielle sur le Chemin de Saint Jacques de Compostelle

La cité minière et industrielle étale ses rues et ses usines tout au long de la rivière Caudal et de la route. L’histoire de ses habitants démontre comment l’industrie minière peut apporter les idéologies les plus diverses.

Planifiez votre escapade à Mieres

Pour connaître à fond ce ‘Conseil’- où tout nous rappelle son passé minier-, il faut une bonne journée au moins pour le parcourir. Vous y trouverez des musées consacrés à l’industrie comme le Musée de la Mine et de l’Industrie ou encore le Musée de la Sidérurgie, situés dans les mêmes espaces qu’ils se partagent avec des constructions pré-romanes comme Santa Cristina de Lena. Pour prolonger l’escapade, vous avez la ville passionnante de Oviedo qui est véritablement proche. Si vous tirez plus vers l’écologie, vous avez le  Parc Naturel de Las Ubiñas-La Mesa qui n’est pas loin non plus. Pour résoudre les questions matérielles, consultez notre page Dormir et manger à Mieres où vous trouverez les clés pour vous loger et connaître la gastronomie.

Voulez-vous connaître ce site?

Lors de la Guerre Civile de 1936, la plus grande partie du Conseil est communiste, cependant certains lieux comme Ujo sont aux mains des rivaux Phalangistes. Les miliciens de Mieres attaquent et mettent le siège plusieurs fois à Oviedo entre l’été 1936 et octobre 1937, moment où ils sont battus par l’armée et les phalangistes. Quelques uns forment alors des groupes de guerrilla comme les frères Moran. La force de la phalange locale et l’anticommunisme seront visibles en 1941 lorsque  l’on saura que Mieres est la cité des Asturies qui apporta le plus grand nombre de volontaires pour lutter dans la Division Azul contre la Russie soviétique.

La sidérurgie et la mine ne sont plus aussi rentables que dans les temps passés ce qui oblige la trame des infra structures du Conseil à se transformer. Les usines de la multinationale Thyssen et de l’entreprise espagnole Duro Felguera continuent cependant à fonctionner.

Mieres est un lieu étrange tant pour son organisation urbaine comme pour sa situation. Sis dans un bras mort de la rivière Caudal, au fond de sa petite vallée ses rues sont tracées au tire lignes. Avec ses jardins  de Xovellanos (Jovellanos), son monument au poète Teodoro Cuesta, Mieres essaie de décorer son architecture d’ « ingénieurs ».(voyez les demeures pour ouvriers, le Groupe Scolaire Aniceto Sala ou l’Ecole de Directeurs de Travaux).  C’est une ville très différentes à d’autres cités touristiques des alentours car sa dépendance des mines et de l’industrie ont profondément marqué sa physionomie.

Riche cité industrielle, Mieres possède une hôtellerie importante. Le visiteur devra venir à la Place Requejo pour y boire un fond de verre de cidre dans ses établissements. Descendant la rue Teodoro Cuesta vous arrivez à la Place de la Mairie et par la rue Manuel Llaneza on passe devant le Parc Xovellanos pour arriver à la Estacion del Vasco, une promenade aménagée sur l’ancien tracé de la voie ferrée basque asturienne.

Le plus intéressant à Mieres ce sont ses Musées sur les mines et l’industrie. Il est bon de passer par  le Poblado obrero de Bustiello (1890-1925),(quartier ouvrier), endroit préparé pour les ouvriers de la Societte Hullera Española (des charbons) promue par le marquis de Comillas.

Dans la Casona Monasterio(XVIIe) plus connue comme “casona DE Fernando y Jacoba” se trouve le Musée Ethnographique de Gallegos.

À El Entrego (San Martin del Rey Aurelio) se trouve le Musée de la Minerie et de  l’ Industrie où une galerie a été recrée pour faire connaître l’ambiance et les conditions de travail des mineurs. On a inauguré récemment le à Langreo le Musée de la Sidérurgie des Asturies, utilisant l’ancienne tour de réfrigération de la Sidérurgie Duro Felguera. À 16 Kms du centre de Mieres, il vous faut visiter Santa Cristina de Lena, l’une des plus belles églises pré romanes des Asturies (IXe siècle), déclarée Patrimoine de l’Humanité en 1985, et reliée à Ramiro I ou à son successeur Ordoño I.

Essentiels

Informations pratiques

Coordonnées

43° 15′ 0″ N, 5° 46′ 36″ W

Distances

Oviedo 20 km, Madrid 430 km

Stationnement

La ville est équipée d’un bon nombre de parking payant, bien que vous pouvez vous garer gratuitement dans la rue Reinerio García, à côté de IES Sánchez Lastra

Altitude

206 m

Habitants

41 730 (2013)

San Juan (23 juin), San Juan Bautista (24 juin), San Cosme et San Damián ou Romería de los Mártires de Valdeuna (27 septembre)

Antroxu ou carnaval, Folixa na’primavera (avril) (Feria de Muestras (juin), Salon du fromage à Urbiés (deuxième quinzaine de juin)

I am text block. Click edit button to change this text. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Autres destinations à proximité

Comentarios Facebook

About the author

Simple Share Buttons
Simple Share Buttons

Utilizamos cookies de terceros para mejorar la usabilidad para dispositivo de usuario. Si usted continua navegando, consideramos que acepta su uso. Puede cambiar la configuración y obtener más información

Los ajustes de cookies de esta web están configurados para "permitir cookies" y así ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues utilizando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en "Aceptar" estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar