Benasque

Capitale de la “Vallée Cachée”

Ancienne fortification de frontière et bureau de douane, c’est la capitale de la lointaine vallée de Benasque si merveilleusement conservée, qui a gardé jusqu’à nos jours sa langue autochtone «le patués».

Planifiez votre escapade à Benasque

Ce village des Pyrénées ne possède pas réellement de monuments importants. Ce qu’il faut visiter à Benasque, c’est l’ensemble de sa trame urbaine. Benasque possède d’excellents hôtels et une très bonne ambiance ; les gens viennent y faire des randonnées et bien d’autres activités de tourisme actif. Dans le Parc Naturel de Posets-Maladeta; ce qui attire le plus en hiver c’est le ski de fond dans les llanos del Hospital et le ski alpin à Cerler.

Voulez-vous visiter cet endroit?

La vie de Benasque a toujours été marquée historiquement par son isolement physique qui lui valut le surnom de «Vallée Perdue». Si cela lui a permis la conservation de ses environs d’une grande richesse naturelle, il ne nous reste pratiquement pas d’historiographie qui nous permette de connaître ses origines. Il a été dit que  ce fut à l’époque romaine que furent construites les premières installations des bains sulfureux, mais aucun document  ne vient en ratifier l’existence. La première référence écrite de cette localité est le dit «Rotulo de Benasque» des débuts du XIe siècle.

En 1120, le site appartenait à Bernardo Ramon, comte de Pallars-Jussa qui se reconnu vassal du roi d’Aragon. Par la suite il passa sous la dépendance du comté de Ribagorza, qui au XIIIe siècle y construisit un château pour probablement contrôler l’importante mine d’argent de la vallée, dont les rendements furent répartis par le roi Alfonso II en 1182, entre ceux qui l’exploitaient, lui-même et le seigneur local Armando de Benasque.

Pour  renforcer la sécurité de la frontière, entre 1592 et 1598 l’architecte italien Spanocchi construisit une nouvelle forteresse sur l’emplacement de l’ancienne médiévale. Lors de la Guerre de Succéssion, comme la plus grande partie de l’Aragon, Bénasque se décida en 1705 à faveur de l’Archiduc Carlos de Austria.Ce qui fit qu´en 1711, son château fut assailli par des troupes françaises en appui de Felipe V. En 1808, le château fut à nouveau occupé sans résistance par les français qui l’évaquèrent en 1814.

Voisins de Benasque, dans la Rue Principale, ancienne Photografie.

Pendant les guerres carlistes, ce fut un bastion carliste contre le Gouvernement central des partisans d´Isabelle. Ce fut certainement la raison pour laquelle le gouvernement ordonna en 1858 la démolition du château, décision qui blessa fortement l’orgueil des habitants, qui protestèrent avec leur mairie, mais finalement durent se soumettre. Le Gouvernement permit le tracé de plans de l’édifice avant sa destruction.

Le 30 octobre 1937, Benasque fut victime de la plus grande trombe d’eau que l’on n’avait jamais vue jusqu’alors: 300 litres par mètre carré. Ce qui provoque la plus grande inondation que la ville ait connue (Quoiqu’elle en subisse périodiquement).

Sur ses terres, on trouve le phénomène particulier du «patués», une langue propre du site qui provient de l’union de trois dialectes différents: l’aragonais, le catalan et le gascon.

On accède au village en traversant le “Congosto del Ventamillo” qui monte depuis le plateau par un passage étroit, parallèle à la rivière Esera. Le congosto est «une entaille profonde et étroite entre des parois où tout au fond courent des eaux rugissantes, qui se tordent furieusement, sautent par-dessus les roches, griffent les parois, s’essoufflent lorsqu’elles ne  peuvent passer et forment de turbulents tourbillons dans les gorges» Dans l’ancien temps, le passage du congosto ne pouvait se faire que à pieds ou sur une monture, une excursion qui pouvait durer une journée entière. Une fois dépassé celui-ci, Benasque s’élève au bord de la rivière, sur un plateau qui anticipe l’ensemble des hautes cimes qui forment le Parc Naturel de Posets-Maladeta, la plus grande concentration aragonaises de sommets supérieurs aux trois milles mètres d’altitude. Entre eux se trouve l´Aneto, le plus haut des Pyrénées et le troisième d’Espagne.

De l’économie d’élevage, Benasque s’est tournée vers le tourisme, se consolidant en tant que centre important de services pour une des principales stations de montagne d’Aragon. En été, on peut y suivre de très nombreuses activités : randonnées, escalade, équitation, canyoning ou BTT. En hiver, la proche station de skis de Cerler propose les cimes les plus hautes d’Aragon pour y pratiquer ce sport.

Église de Santa María la Mayor

Le centre urbain de Benasque présente deux parties différentes. L’une correspond à la ville moderne avec ses services touristiques, tandis que l’autre permet encore la promenade par ses rues pavées entre des maisons typiques de la région. L’église de Santa Maria la Mayor, construite au XIIIe siècle présente: transept, presbytère et tour de la Renaissance. L’édifice le plus remarquable de tout l’ensemble est le Palais des Comtes de Ribagorza, qui construit au XVIe, servit de Douane au XVIIe, de caserne pendant la guerre civile pour le Bataillon  républicain de la montagne. En 2005, il passa aux mains de la mairie. Depuis 2011, c’est le siège du Centre culturel. Casa Faura, place de la mairie possède une tour d’angle, et Casa Justa du XVI, est un autre bel exemple de maison noble avec sa tour carrée et ses créneaux.

Vous devez voir...

Dónde dormir en Benasque
Posets-Maladeta cascades
Dónde dormir en Benasque
Palacio de los Condes de la Ribagorza en Benasque.

Informations pratiques

Coordonnées

42° 36′ 17″ N, 0° 31′ 24″E

Distances

Huesca 148 km, Barcelona 297 km, Zaragoza 218 km, Madrid 534 km

Lieux proches


About the author

Otras noticias de interés
[vc_row][vc_column][vc_column_text]L’art Roman, considéré comme le premier grand style international, a capitalisé les manifestations artistiques européennes Más información
[vc_row][vc_column][vc_column_text]Maintenant que nous avons terminé notre parcours à travers des provinces de Saragosse et Teruel, en España-Espagne, nous Más información
[vc_row][vc_column][vc_custom_heading text="Le village au sommet d’une hauteur" font_container="tag:h2|text_align:left|color:%23000000" google_fonts="font_family:PT%20Sans%20Narrow%3Aregular%2C700|font_style:700%20bold%20regular%3A700%3Anormal"][vc_column_text]Au sommet d’un hauteur surprenante, au milieu Más información
[vc_row][vc_column][vc_custom_heading text="Scène de la première croisade et berceau de l’Aragon" font_container="tag:h2|text_align:left|color:%23000000" google_fonts="font_family:PT%20Sans%20Narrow%3Aregular%2C700|font_style:700%20bold%20regular%3A700%3Anormal"][vc_column_text] Barbastro est un Más información
[vc_row][vc_column][vc_custom_heading text="La croix de Sobrarbe" font_container="tag:h2|text_align:left|color:%23000000" google_fonts="font_family:PT%20Sans%20Narrow%3Aregular%2C700|font_style:700%20bold%20regular%3A700%3Anormal"][vc_column_text]Le centre urbain et les restes de son château Más información