Villages cachés dans les montagnes basques

Dès que vous commencez à organiser une escapade, il y a une question dont la réponse peut changer l´objectif de votre voyage: Plage ou montagne? Si vous êtes un de ceux qui, comme moi, qui préfèrent la deuxième option, les villages cachés dans les montagnes basques ne vous décevront pas. C´est vraie, les plages du nord d´Espagne sont spectaculaires, mais … Avez-vous vu ses montagnes, ses vallées et ses forêts? La nature pure à l’intérieur d’Euskadi!

Parmi les villages cachés dans les montagnes basques, Zerain est l’un de ces petits lieux accueillants où la nature est saisissante. Dans la région de Goierri, ils on réussi à préserver tout le charme de l’environnement rural basque traditionnel. En plus de sa magnifique église de San Martín de Tours, de la mairie et de son moulin, l’attraction principale est le «Camino Real» (route royale) qui, traversant le spectaculaire ‘Tunnel de San Adrían’, traverse la Sierra du Parc Naturel d’Aitzkorri, en pénétrant Álava.

Elorrio est probablement le bourg le plus monumental de Biscaye. Il se trouve près de Durango, dans la vallée du Duranguesado. Sa localisation est entourée de montagnes et est traversée par la rivière Zumelegi et plusieurs cours d’eau. Son centre historique concentre une architecture palatiale intéressante, des croix en pierre et des bâtiments aussi importants que son église et sa mairie. Parmi les autres attractifs, à la périphérie il y a l’intéressante nécropole d’Argiñeta et son ermitage de San Adrían, lieu singulier et inoubliable.

Orduña est une localité qui vit à l’abri de la Sierra Salvada, formant une curieuse enclave de Bizcaye entourée des territoires d’Álava et de Burgos. Il faut souligner sa vieille ville médiévale qui abrite à la fois des monuments religieux et civils. La visite de la zone fortifiée et des murailles, l’église de Santa María, le Palais des Ortés de Velasco, La Douane et le monument de Txarlazo sont essentiels. A proximité, dans l’espace naturel de la province de Burgos du Mont de Santiago se trouve la cascade spectaculaire du Nervión.

Le beau et bien préservé village de Leintz Gatzaga (Marais salants de Léniz) est dans le compliqué col de montagne de Gatzaga – Arlabán. C’était un lieu de repos indispensable pour le commerce des siècles passés; aussi ce fut un producteur important de sel par la source saline qui se trouve dans son voisinage. Actuellement, seuls les amoureux des lieux spéciaux qui s’écartent de l’autoroute s’y rendent. En outre, la localité conserve encore son tracé médiéval, avec des maisons en pierre de maçonnerie et des armoiries datant de 1371.

Ce petit village de la vallée d’Ayala, encaissé entre les montagnes, est l’un des moins accessibles de la chaîne de montagnes Cantabriques, ayant seulement une route d’accès étroite. Son passé glorieux se voit grâce à son palais et d’autres bâtiments qu’il abrite, construits par la puissante lignée des Ayala, qui a donné de grands dirigeants à la monarchie espagnole. Par les domaines de cette famille longeait – quelques kilomètres au sud de cet endroit – une des principales routes commerciales de la péninsule, celle qui reliaitBurgos avec le port de Bilbao.

Le peintre Ignacio Zuloaga lui avait donné le nom de «Toledo basque» au dernier de nos villages cachés dans les montagnes basques, ce qui donne une idée de la magnificence de l’architecture de ce lieu. Il a une histoire curieuse, parce qu’il y avait eu une importante université, il s´était constitué en une seigneurie médiévale dans l’égalitariste Gipuzkoa et c’était l’endroit où la Première Guerre Carlista avait fini. Malgré son isolement c’est une localité très prospère, en étant habituelle que ce soit celle qui a un indice de chômage le plus bas en Espagne. Situé au pied du Parc Naturel d´Aizkorri, c’est une base de départ idéale pour les randonneurs.

Bien que strictu sensu ce ne soit pas l’un des villages cachés dans les montagnes basques, puisque nous sommes arrivées jusqu´à Oñati nous ne pouvons pas résister à vous recommander de suivre la route tortueuse qui grimpe la montagne qui borde la falaise sur la rivière. Cette route est parsemée de petites chapelles, figures de vierges, etc., qui nous introduisent dans l’atmosphère religieuse du lieu. Nous atteindrons une large place, partiellement utilisée comme parking, d’où nous verrons l’imposante façade principale du soi-disant «sanctuaire de l’art contemporain» par des formes architecturales d’avant-garde et ses imposantes façades, sculptures et portes. Un lieu unique pour mettre fin à cette serie de recommandations de villages cachés dans les montagnes basques.

Comentarios Facebook

About the author

Simple Share Buttons
Simple Share Buttons

Utilizamos cookies de terceros para mejorar la usabilidad para dispositivo de usuario. Si usted continua navegando, consideramos que acepta su uso. Puede cambiar la configuración y obtener más información

Los ajustes de cookies de esta web están configurados para "permitir cookies" y así ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues utilizando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en "Aceptar" estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar