Les châteaux les plus fascinants de Saragosse

La province de Saragosse, en España-Espagne, compte avec un vaste réseau de châteaux qui dans leur ensemble tracent une partie de la mémoire historique d’une zone frontière très agitée, marquée par le choc entre des royaumes et des cultures différentes. Bon nombre d’entre eux datent de l’époque de la domination musulmane mais aussi bien d’autres furent érigés postérieurement sur l’ordre de différents rois aragonais. L’état de conservation de quelques uns est remarquable, mais certains autres montrent de grandes marques de détérioration. Le fait est que entre eux tous ils forment un ensemble dans notre patrimoine qui mérite d’être connu. Voulez-vous les découvrir avec nous?

Palais de la Aljaferia (Saragosse)

Notre parcours entre les principales fortifications de Saragosse commence dans le palais de la Aljaferia, le plus grand palais de Taifa de Saragosse érigé au cours de la première moitié du XIe siècle et qui est l’ensemble d’art musulman le plus important d’Espagne. Après la reconquête en 1118, la Aljaferia devint la résidence des rois d’Aragon qui y firent des réformes importantes, telle celle faite du temps des Rois Catholiques. Dans la deuxième moitié du XXe siècle l’ensemble fut restauré et est actuellement le siège de la Chambre des Députés d’Aragon. En 2001, l’UNESCO l’a inscrit sur la liste des Biens du Patrimoine de l’Humanité avec tout l’ensemble d’architecture mudéjar d’Aragon.

Palacio de La Aljafería

Château de Sadaba

Nous continuerons jusqu’aux «Cinco Villas» où se détache le château de Sadaba. Sa silhouette tout en haut d’une colline rocheuse, à l’extrémité du village est la carte postale la plus fameuse du coin. Sa principale caractéristique est qu’il a maintenu presque intacte sa forme originelle, plan rectangulaire avec sept tours imposantes couronnées de créneaux.

castillos de Zaragoza
Castillo de Sábada

Château de Sos du Roi Catholique

Sans quitter les Cinco Villas, nous visiterons maintenant le lieu de naissance de Fernando el Catholique, bel exemple de forteresse qui à l’origine fut un important point de défense près de la frontière avec la Navarre. Ce château fut à l’origine de la ville médiévale qui grandit le prenant comme référence, adossant quelques unes de ses maisons contre la construction originelle de bois qui peu à peu fut remplacée par la pierre. Le donjon (qui peut être visité) est un vestige bien conservé de la première édification du XIIe siècle.

castillos de Zaragoza
Castillo de Sos

Château de Uncastillo

Sis tout en haut du rocher de Ayllon, un énorme monticule rocheux qui domine aussi bien le paysage  environnant comme la ville qui s’étale à ses pieds, la forteresse de Uncastillo ne peut être laissée de côté. Sa forme irrégulière s’adapte à un terrain au relief difficile qui cependant permet que les restes de l’ensemble se divisent en deux parties bien différenciées sur lesquelles se dressent ostensiblement deux tours : Le donjon et celle du Palais.

castillos de Zaragoza
Castillo de Uncastillo

Château de Caspe

L’histoire de ce château remonte au temps de la reconquête lorsque Alfonso II prit la ville pour la remettre plus tard à l’Ordre des Hospitaliers, qui en remerciement y fit ériger une grande forteresse. En 1412, ce château fut le centre de l’histoire de l’Aragon pour y avoir lieu le Compromis de Caspe avec l’élection de Fernando de Antequera comme premier roi de la maison de Trastamara en Aragon. L’aspect actuel du château est dû à des restaurations notables effectuées vers la fin du XXe siècle. Dans la même localité, on remarque aussi la Tour de Salamanca, fortification édifiée en 1875 par le général Manuel Salamanca pour prévenir de possibles incursions carlistes.

castillos de Zaragoza
Castillo de Caspe

Château de Trasmoz

Sur les terres du Moncayo nous trouvons le château de Trasmoz, situé sur une colline élevée qui domine la localité homonyme. Construite au cours du XIIe siècle, cette forteresse fut un point de frontière important entre les royaumes de Navarre et d’Aragon, ce qui provoqua un changement continuel de propriétaires jusqu’à son abandon après l’union des couronnes de castille et d’Aragon. Son origine est liée à diverses interprétations légendaires qui parlent de sorcellerie et de nécromancie, histoires particulièrement enrichies par la plume de Gustavo Adolfo Becquer pendant son séjour au monastère de Veruela.

castillos de Zaragoza
Castillo de Trasmoz

Ensemble défensif de Calatayud

Nous terminerons notre parcours dans les terres de Saragosse par la visite de Calatayud, une ville qui possède l’un des ensembles défensif d’origine musulmane le plus attrayant de tout le pays. La muraille en est l’élément clé, qui sur un périmètre de quatre kilomètres dessine tout un système défensif complexe composé de cinq châteaux, ou aires défensives différenciées: Doña Martina, Castillo Mayor, Castillo Real ou du Reloj (horloge), la Torre Mocha et le château de la Peña.

Castillo Mayor
Comentarios Facebook

About the author

Simple Share Buttons
Simple Share Buttons

Utilizamos cookies de terceros para mejorar la usabilidad para dispositivo de usuario. Si usted continua navegando, consideramos que acepta su uso. Puede cambiar la configuración y obtener más información

Los ajustes de cookies de esta web están configurados para "permitir cookies" y así ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues utilizando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en "Aceptar" estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar