La route à travers le nord d’Estrémadure

On pourrait dire que l’Estrémadure en Espagne-España est comme un géant qui se cacherait entre les multiples territoires qui forment notre pays. Bien des fois, elle se trouve éclipsée par la beauté ou l’attraction d’autres régions, restant une grande méconnue. Le fait est qu’elle constitue un ample territoire qui abrite des ensembles monumentaux impressionnants, hérités des multiples cultures qui sont passées par là, tout comme des espaces naturels surprenants et pleins de vie. De tous les charmes de l’Estrémadure, nous avons choisi aujourd’hui de vous entrainer à travers le nord de la province de Caceres : il s’agit d’un trajet versatile que vous pouvez faire en une fin de semaine ou y consacrer plus de journées, êtant ce dernier choix celui que nous vous conseillons pour pouvoir profiter au maximum de tout ce que vous offrent ces lieux magiques comme tout. Voici la route à travers le nord d’Estrémadure qui vous laissera bouche bée:

Hervas, le quartier juif d’Estrémadure

Hervás

Notre parcours commence là où s’achèvent les sierras de Gredos et de Béjar. C’est ici, parmi les vertes collines boisées que nous trouvons ce foyer de juifs et de chevaliers templiers, capitale régionale de la vallée de l’Ambroz. Le village de Hervás semble s’être figé dans le temps, là, au XVe siècle, avec ses maisons traditionnelles tout au long des rues empierrées formant un labyrinthe.  Cette merveilleuse esthétique médiévale atteint son degré maximum dans la splendeur de l’ancien quartier juif, qui se trouva pratiquement vide de ses habitants au moment où les Rois Catholiques expulsèrent les juifs d’Espagne en 1492. Cependant l’architecture populaire qui s’étale au long de la rivière s’est maintenue en parfaites conditions. Pénétrer dans les ruelles de ce quartier avec l’intention de s’y perdre et de se laisser envelopper par sa beauté ancestrale vaut bien la peine.

Plasencia, ville monumentale

Buitres sobrevolando Monfragüe

Les rues de Plasencia nous Font respirer les siècles de  son histoire glorieuse. Une histoire qui a accumulé une quantité extraordinaire de patrimoine ce qui en fait une des villes d’Estrémadure à la visite absolument obligatoire. Plasencia possède absolument de tout  muraille médiévale, aqueduc, palais et même un cimetière juif, Et n’oubliez pas ses deux cathédrales, surtout celle dénommée la nouvelle dont le retable inclut des sculptures de Gregorio Fernandez: Une mention spéciale mérite la gastronomie locale, car étant le centre névralgique du nord de l’Estrémadure, elle réunit tout le meilleur de la cuisine de Caceres. Il vous faut absolument déguster une bonne ration de haricots verts au style de Plasencia, la recette caractéristique du lieu, à base de jambon, haricots verts et paprika venu directement de la Vera.

Yuste, lieu de retraite de l’empereur

Monasterio de Yuste

Revenons vers le nord pour arriver au monastère de San Jerónimo de Yuste à quelques kilomètres du village de Cuacos de Yuste. C’est le monastère où l’empereur Charles V décida de prendre sa retraite en 1557 et où il mourut l’année suivante. Ce sont plusieurs édifices reliés entre eux avec surtout deux cloitres, l’un gothique et l’autre plateresque.  Et une église dont le retable est de Juan de Herrera. Vous verrez aussi la petite maison où vécut l’empereur, pratiquement en l’état où il la laissa, grâce à une importante restauration de l’édifice et du mobilier qui furent détruits en partie par un incendie.

La Vera y la Garganta de los Infiernos

Puente en Jarandilla de la Vera

Nous terminerons notre voyage dans la région de La Vera, une des plus belles que l’on puisse trouver en Espagne. Coincée entre la vallée du Jerte et la rivière Tietar, cette zone vous réserve des localités pleines de charmes comme Jarandilla de la Vera ou Valverde de la Vera, petits villages cachés entre des bois touffus, des montagnes et des gorges qui feront les délices des amateurs d’escapades rurales. Si vous voulez vous enfoncer dans la nature la plus pure, n’hésitez pas à vous approcher du Jerte pour y trouver la Garganta de los Infiernos (les gorges des Enfers), un autre espace naturel important où l’eau  a creusé la roche granitique pendant des siècles modelant les cascades et les piscines naturelles  dont on peut jouir maintenant.

NB: Certains des liens vous conduiront à des sites en espagnol.

Ven a España !!! Venez en Espagne !!!

About the author

España Fascinante usa cookies para asegurarte una experiencia maravillosa. Si usted continua navegando, consideramos que acepta su uso. Puede cambiar la configuración y obtener más información

Los ajustes de cookies de esta web están configurados para "permitir cookies" y así ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues utilizando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en "Aceptar" estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar