Estefania Alfonso « La Malheureuse »

Estefania Alfonso fut une fille bâtarde “royale” qui naquit avant 1148 des amours du roi Alfonso VII de León et de la comtesse Urraca Fernandez de Castro. Elle est bien plus connue sous le surnom avec lequel elle est passée à l’histoire « la Malheureuse ».On peut estimer sa date de naissance car le roi adjugea à la comtesse et à sa fille un prìvilège royal. À cette époque le cousin de Estefania – Fernando Rodriguez de Castro – devait avoir vingt-trois ans.

Fernando II de León

Fernando Rodriguez de Castro épousa deux ans plus tard Constanza Osorio, fille du comte de León Osorio Martinez. À la mort du roi  Alfonso VII de León en 1157, le comte Osorio Martinez perdit l’appui du nouveau roi Fernando II. Le comte prit la décision de quitter León et de s’enfermer en Castille où la famille de son gendre –les Castro- exerçaient la régence, le roi Alfonso VIII n’ayant que deux ans.

Mais la situation politique de la Castille aussi changea. En 1159, la famille Lara déplaça les Castro à la régence de Castille ce qui fit que Fernandez Rodriguez de Castro et ses vassaux s’exilèrent à León. Une véritable guerre civile éclata alors entre les familles Lara et Castro, avec le fait que le comte Osorio Martinez s’opposa à son gendre, appuyant la famille Lara dans cette lutte pour le pouvoir.

Quelques mois après l’exil de Fernando et des siens à la Cour de Fernando II de León, les Castro et leur armée revinrent en Castille. En mars 1160, les armées des deux familles s’opposèrent lors de la bataille de Lobregal. Se trouvant face à son beau père, Fernando le tua pendant la bataille qui s’acheva par une victoire totale des Castro qui capturèrent un grand nombre de chevaliers des Lara. Fernando gagna un grand prestige devenant le Premier Majordome du roi Fernando II de León, son homme de confiance. On lui donna le surnom de «le Castillan », sous le quel il est passé à l’histoire.

Cinq ans plus tard Fernando répudia son épouse Constanza Osorio et se maria avec sa cousine Estefania Alfonso, sœur bâtarde du roi Fernando II de León, qui devait avoir 18 ans, et Fernando 41.

Gerardo Sempavor, el sitiador asediado
Alcazaba de Badajoz

Trois ans après ce mariage, Fernando accompagna son roi dans une champagne surprise à Badajoz, ville almohade qui était assiégée par le célèbre chevalier portugais Sempavor. Le roi de León craignait que conquise par les portugais il perdrait ses droits sur cette place, donc il attaqua les portugais et rendit la place aux almohades. Fernando de Castro eut cette fois encore une action héroïque à Badajoz, capturant le légendaire chevalier portugais. Contre sa liberté, Sempavor lui remit les forteresses de TrujilloMontanchez, Santa Cruz de la Sierra y Monfragüe. La ville de Caceres, lui correspondait aussi, mais il la remit à son roi et seigneur de León.

Ces nouveaux et vastes territoires de Fernando de Castro étaient situés dans une zone qui – selon le Traité de Sahagun – devaient être reconquis par le roi de Castille. Pour cette raison, Fernando, vassal du roi de León devint le Seigneur d’un petit état indépendant, car le roi de León ne pouvait lui donner des ordres sur ses états, et il ne devait pas obédience au roi de Castille, n’étant pas son vassal. Malgré cette indépendance il maintint son allégeance au royaume de León. L’année suivante, (1171) son épouse fut légitimée et reçut le titre de «infante de León». De sorte que Fernando Castro «le Castillan» était à son apogée: Seigneur indépendant et membre de la famille royale de León par mariage.

Estefanía Alfonso
Castillo de Trujillo

La nouvelle Infante de León et son époux s’installèrent dans la place forte principale Trujillo. Là, durant la nuit du 1er juillet 1180, dut avoir lieu le drame. Une servante se mit une robe de Estefania pour se rendre à un rendez-vous galant. Fernando qui s’était levé surpris les amants. Croyant que Estefania le trompait il poignarda l’homme et partit à la poursuite de la femme qui s’en fut se réfugier dans les appartements de Estefania. Entrant dans la chambre, Fernando la trouvant nue et endormie sur le lit il la poignarda jusqu’à la mort.

desdichada

C’est alors que plusieurs serviteurs entrèrent avec des torches et Fernando se rendit compte de ce que Estefania ne pouvait pas avoir eu le temps de se déshabiller. En fouillant la chambre on trouva la servante sous le lit de sa maîtresse et habillée de sa robe. Ferdinand se rendit compte alors de son erreur, il avait vu la servante et non sa femme avec un galant et que celle-ci était innocente.

Complètement démoli, Fernando se mit une corde au cou et se rendit aux pieds de son roi Fernando II avec le poignard avec le quel il avait tué son épouse, prêt à accepter tout châtiment que le roi lui ordonnerait. Bien que ce fut la demie sœur qu’il venait de reconnaître, le roi n’imposa pas de châtiment. De plus il décida d’honorer Estefania en permettant de l’enterrer avec sa grand’mère dans le Panthéon Royal. Sur sa tombe on écrivit «Ci gît l’infante Estefania, petite fille de l’empereur Alfonso, épouse du tout puissant baron Fernando Rodriguez».

Lorsque le malheureux chevalier mourut en 1185, le roi de Castille réclama que les forteresses du petit État de Fernando de Castro, lui soient remises. Ce qui fut fait. Il en donna la défense aux Ordres de Chevaliers de Saint Jacques et de San Julian de Pereira.

S’inspirant de cette histoire, en 1604, Lope de Vego écrivit la pièce «Estefania, la Malheureuse». De cette histoire, rien ne reste à Trujillo, malgré en avoir été la scène la plus probable. Mais voilà pourquoi Estefania Alfonso est passée à l’Histoire comme la «Malheureuse».

Texte de Ignacio Suarez-Zuloaga et il lustrations de Ximena Maier.

Traduction: Danielle Khoyan Tondu et Juan Daniel Zuloaga Khoyan

 

NB: Certains des liens vous conduiront à des sites en espagnol.

Ven a España !!! Venez en Espagne !!!

About the author

España Fascinante usa cookies para asegurarte una experiencia maravillosa. Si usted continua navegando, consideramos que acepta su uso. Puede cambiar la configuración y obtener más información

Los ajustes de cookies de esta web están configurados para "permitir cookies" y así ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues utilizando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en "Aceptar" estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar