Las Palmas de Gran Canaria / Le Carnaval

À Las Palmas, on célèbre l’un des plus grands carnavals d’Espagne

Le Carnaval de Las Palmas de Gran Canaria est une fête aussi ancienne que la découverte des îles. Après la conquête castillane, aux XVe et XVIe siècles, des citoyens d’origine très diverse se sont installés sur l’île. Ce sont les habitants génois de Las Palmas qui ont importé la passion pour les danses de masques et les plus grands promoteurs, depuis des années, de ce type de fête. Malgré les interdictions d’institutions telles que l’Inquisition, la célébration de ces festivités gagnait en importance et au XIXe siècle, des sociétés culturelles sont apparues, telles que le Cabinet littéraire, ce qui a donné un coup de fouet définitif au Carnaval de Las Palmas de Gran Canaria.

Carnaval de Las Palmas de Gran Canaria
Cabalgata del Círculo Mercantil, 1891

Plus tard, le Gouvernement Espagnol de Franco décidera d’interdire les carnavals, même si de nombreuses personnes ont continué à maintenir l’esprit d’une fête qu’elles ressentaient comme sienne  avec des fêtes de déguisement clandestines. En 1976, le Carnaval de Las Palmas de Gran Canaria a repris la rue grâce à Manolo García, un habitant qui obtint l’autorisation du gouverneur civil pour le célébrer. Depuis lors, le Carnaval a continué à croître en popularité et en budget, étant chaque année plus massif que le précédent et devenant un élément clé de la culture et de l’économie de toute l’île. C’est aussi à ce moment là qu’apparurent  les éléments qui en font ce qu’il est aujourd’hui.

L’un des événements principaux du carnaval est la Proclamation, un acte qui commence par une déclaration de fête  dite par un personnage ou un groupe qui cette année s’est particulièrement distingué par sa carrière artistique ou par son attachement à la ville. Le Pregon était anciennement proclamé sur le balcon de la Mairie mais actuellement il a lieu dans le parc de Santa Catalina, où ensuite la Verbena de las Sábanas  a lieu. (Le Bal de Draps).

Bien d’autres Galas ont lieu, dont le plus important est le Gala de la Reine, un concours pour choisir la jeune fille qui sera la Reine du Carnaval pendant un an. C’est tout un événement audiovisuel au cours du quel les candidates  apparaissent vêtues de costumes faramineux qui semblent les envelopper. Ces costumes, connus sous le nom de « fantasies », sont les véritables protagonistes du gala et leurs plumes et paillettes vont au son de comparsas, de musique et de lumières, générant de véritables spectacles  se disputant le titre.

Depuis 1998, le Gala de la  Drag Queen  a eu lieu en parallèle, considéré comme l’un des points les plus originaux de ces carnavals. Lors d’un gala similaire à celui de la reine, 17 candidats présélectionnés participent à un concours de Drag Queen sans restriction de genre ni d’orientation sexuelle.

Carnaval de Las Palmas de Gran Canaria
Gala Drag Queen 2012

Le samedi après la célébration des deux galas se déroule une autre des grandes attractions du carnaval: la Grande Cavalcade à laquelle participent les vainqueurs des galas aux côtés de centaines de milliers de personnes, parmi lesquelles des comparsas, des murgas et d’autres associations de carnaval. En outre, des dizaines de chars et de voitures décorés participent, générant une ambiance festive qui défile en transformant les rues de la ville pendant des heures.

De tels célébrations ont obtenu que les carnavals de Las Palmas soient en 2011  déclarés Fêtes d’Intérêt Touristique, ainsi que de nombreux autres éléments tels que les  concours des musiques et rythmes colorés des comparsas et des murgas, le carnaval canin, le défilé du carnaval au soleil ou les innombrables « mogollones » : concentrations massives pour assister à des concerts ou des sessions de DJ en plein air, qui se tiennent tout au long  des semaines du carnaval.

Et après tant de fête, il est temps de revenir à la normale. L’Enterrement de la Sardine est l’événement traditionnel chargé de fermer les carnavals de Las Palmas, les gens inondent à nouveau la ville le dernier samedi des festivités pour accompagner la sardine dans sa procession funèbre jusqu’à la plage de Las Canteras. La sardine est placée dans une barque et est incinérée dans la mer, entre d’immenses châteaux de feux d’artifice que l’assistance (déguisée de préférence en veuve) contemple  émerveillée. Puis, comme il ne pouvait en être autrement dans ces fêtes fabuleuses, le dernier grand « mogollón » du carnaval commence et tous les participants le terminent par encore une bonne fête.

Comentarios Facebook

About the author

Simple Share Buttons
Simple Share Buttons

Utilizamos cookies de terceros para mejorar la usabilidad para dispositivo de usuario. Si usted continua navegando, consideramos que acepta su uso. Puede cambiar la configuración y obtener más información

Los ajustes de cookies de esta web están configurados para "permitir cookies" y así ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues utilizando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en "Aceptar" estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar