Buñol – Bunyol / La Tomatina

Ce qui commença, par hasard, comme une transgression à l’ordre établi est devenu toute une fête que d’autres pays ont copiée

Ce qui commença en tant que transgression à l’ordre public dans l’Espagne franquiste a atteint le rang de fête d’Intérêt Touristique International. Parmi les multiples fêtes nationales, ce n’est pas le seul cas où un comportement quelque peu violent à l’origine, est devenu, au fil des ans toute une manifestation de foule de caractère populaire. Quant à la Tomatina de Bunyol, dans ce village d’Alicante, cet évènement a atteint une proportion incomparable.
Le dernier mercredi du mois d’aout de 1945, un groupe de jeunes de la localité en fêtes, attendait sur la place du village le défilé des Géants et des Grosses Têtes (Gigantes y Cabezudos). Ils s’intégrèrent au groupe avec tant d’allant que l’un des participant tomba par terre et réagissant très mal attaquant avec violence tout ce qui l’entourait. D’autres personnes le suivirent et s’en prirent à un stand de vente de légumes, dont des tomates commencèrent à voler dans tous les sens, jusqu’à l’intervention des forces de l’ordre pour apaiser cette bataille improvisée.
Ayant en tête l’affaire si divertissante de l’année antérieure, les jeunes gens provoquèrent une joute similaire l’année suivante, mais chacun ayant apporté ses propres tomates. Cette nouveauté se fit très contagieuse, mais avec toujours le même final: l’intervention de la police.

La Tomatina
Antigua manifestación contra la prohibición de la Tomatina

La rigidité de cette époque amena l’interdiction absolue de ce comportement au cours des années 50, en arrivant à arrêter quelques participants, car loin de se calmer, les habitants de la ville participaient chaque fois plus nombreux au jet de tomates.

Face à une telle réaction, les autorités de l’époque ne savaient que faire: autorisant, interdisant à nouveau en 1957. Cette décision fut suivie d’une manifestation sans égale : L’Enterrement de la Tomate, avec une tomate gigantesque mise dans un cercueil et promenée en procession par toute la ville, fanfare en tête, interprétant des marches funèbres. Le succès de public fut tel face à cette initiative que la Tomatina fut définitivement permise et incluse dans le programme officiel des fêtes que Bunyol célèbre chaque année la dernière semaine d’aout, en honneur de San Luis Bertran et de la Vierge des Desamparados, patrons de la localité.  Sa popularité s’accrut chaque année, surtout à la suite d’un reportage  en 1983 dans l’émission de la télévision espagnole ‘Informe Semanal’, jusqu’à être déclarée par le gouvernement en 2002 « Fête d’Intérêt Touristique International ».  Le rendez-vous est le dernier mercredi du mois d’aout entre 10 et 13 heures, sur la Place du Village. Plus de 30.000 personnes viennent actuellement chaque année pour se lancer des tomates pendant trois heures. L’expérience accumulée tout au long de ces années dicte quelques conseils:

Ne pas transporter de bouteilles ni d’objets durs qui puissent provoquer des accidents ou faire mal. On ne peut déchirer, ni lancer des chemisettes. Il ne faut pas écraser les tomates avant de les lancer pour faire le moins de mal possible. Il faut garder une distance prudentielle avec les camions transportant les ‘munitions’ et cesser les envois dès le claquement du tir qui signale la fin de la bataille. Mieux vaut porter des chaussures fermées que des sandales qui se perdent facilement. De même il vaut mieux utiliser de vieux vêtements qui finalement seront inutilisables par la suite. Porter des lunettes d’eau vous protègeront  les yeux de l’acidité du jus de tomate, et pour prendre des photos, mieux vaut utiliser un appareil résistant à l’eau.

La Tomatina
Jóvenes disfrutando de la fiesta

Il nous reste à signaler que cette fête issue d’une farse juvénile en 1945 a passé les frontières et a été copiée dans des endroits comme le village colombien de Sutamarchan,  celui de San Jose de Trojas au Costa Rica, le village chinois de Dongguan , la ville de Reno aux U.S.A. et le secteur des Asperges du Chili entre autres.

La Tomatina est un moment formidable pour connaître Bunyol qui est un village de contrastes : à un rôle de pionnier dans l’industrialisation de la Communauté de Valence il faut ajouter un grand nombre d’attraits urbains de caractère historique et artistique centrés sur un château  particulièrement bien conservé (entrer dans la page du village) sans compter que la municipalité offre une grande variété de parages naturels, montagnes, forêt méditerranéenne où l’eau est un élément commun  qui permettent  les randonnées, les bicyclettes et les escalades.

Comentarios Facebook

About the author

Simple Share Buttons
Simple Share Buttons

Utilizamos cookies de terceros para mejorar la usabilidad para dispositivo de usuario. Si usted continua navegando, consideramos que acepta su uso. Puede cambiar la configuración y obtener más información

Los ajustes de cookies de esta web están configurados para "permitir cookies" y así ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues utilizando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en "Aceptar" estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar