Getaria / Débarquement de Juan Sebastian Elkano

Tous les quatre ans, on remémore le débarquement de Juan Sebastian Elkano après avoir complété son premier tour du monde de navigation

En 1515, le marin, originaire de Getaria Juan Sebastian Elkano s’enrôla pour une expédition dont le capitaine était Fernando de Magellan, dans le but de trouver un passage vers les Indes par l’occident. Après la mort de Magellan, Juan Sebastian Elkano devint le capitaine de l’expédition et arriva au port de Sanlucar de Barrameda en 1522 avec 17 hommes d’équipage en très mauvais état à bord de la seule nef survivante des cinq qui avaient pris le départ. «  Sachez, donc,  Votre Majesté, que nous devons craindre et estimer que nous avons découvert et fait le tour de toute la forme ronde du monde » écrivit Elkano, conscient de sa prouesse, au roi Carlos I.

Antiguo puerto de Getaria

Le recréation à Getaria de l’arrivée de son héro local au port de Sanlúcar de Barrameda est devenu tout un évènement populaire, célébré tous les quatre ans, depuis que en 1922 on commémora  le quatre centième anniversaire

de cette prouesse nautique. Le recréation du débarquement de Juan Sebastian Elkano coïncide avec les fêtes patronales de San Salvador en aout. La représentante de la nao Victoria réapparait sur la mer, les voiles sales et en lambeaux, le bois sombre et mal en point d’avoir résisté aux attaques du temps et de la fatigue. Une flottille d’embarcations locales l’escorte jusqu’au port et 21 coup de canon saluent son retour.

Épuisés, vêtus de guenilles, hagards, les membres de l’équipage prennent pied à terre et avec difficultés se dirigent vers l’église de San Salvador. Juan Sebastian Elkano est le premier à fouler la terre ferme et ne peut réprimer l’impulsion de s’agenouiller et de baiser la terre.  Les cloches de l’église, à la volée sonnent en honneur des arrivants et l’annoncent à tous. Une fois dans l’église, Elkano et les dix sept  hommes d’équipage survivants , debout face à l’autel, éclairés par les bougies rendent grâces à la Vierge de la Antigua pour les avoir protégés en mer.

Entre temps, les membres de la cour ont pris place devant le Monument à Juan Sebastian Elkano. L’empereur lui-même va recevoir le marin et écouter directement son récit du voyage. Celui-ci apparaitra, reposé et vêtu de frais, accompagné de cinq beautés représentant chacun des continents. Après la réception réale, Elkano recevra la bienvenue de la population sur la place de Getaria où un chœur entonnera l’hymne Gora Elkano

Juan Sebastián Elkano besando la tierra

Cette recréation du débarquement de Juan Sebastian Elkano gagne des adeptes à chaque édition, attirant du public depuis toute l’Espagne.  On remémore ici l’une des plus grandes prouesses de tous les temps, la plus grande aventure nautique jamais réalisée jusque là. Un parcours de plus de quatre vingt milles kilomètres qui apporta la découverte du passage vers l’océan Pacifique, et  le fait que ce fut un navire espagnol qui réussit à compléter le premier tour du monde de l’histoire. Il ne faut donc pas s’étonner que Getaria veuille rendre hommage à son fils préféré, le quel, comme récite la devise inscrite sur le globe qui lui donna Carlos I fut le «premier à  faire de moi, un tour complet ».

Comentarios Facebook

About the author

Simple Share Buttons
Simple Share Buttons

Utilizamos cookies de terceros para mejorar la usabilidad para dispositivo de usuario. Si usted continua navegando, consideramos que acepta su uso. Puede cambiar la configuración y obtener más información

Los ajustes de cookies de esta web están configurados para "permitir cookies" y así ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues utilizando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en "Aceptar" estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar