Choisir un Chemin de Compostelle

Avant de parcourir et choisir le Chemin de Saint-Jacques de Compostelle a faire, il y a cinq questions que vous devez vous poser: Lequel des chemins choisir, pourquoi vous faites le chemin, quand faire le chemin, combien de temps  pour le faire et comment faire l´itinéraire choisi. Ces 5 décisions sont interdépendantes, car en fonction de ce qui est le plus important pour le pèlerin, il peut opter pour une combinaison ou une autre. Comme cela est une question complexe et  que c´est un voyage qu´on fait peu de fois dans la vie, il est important d’envisager toutes ces questions et de planifier soigneusement le pèlerinage en faisant le Chemin de Compostelle. Il ne faut pas oublier que certains pèlerinages sont décevants en raison du manque de préparation.

COMMENT S’ORGANISER FACE AU DÉFIT DU CHEMIN DE SAINT-JACQUES DE COMPOSTELLE.

Vous pouvez choisir entre deux façons d’aborder le Chemin: le DÉFIT-PLAISIR et le DÉFIT-SACRIFICE:

  1. DÉFI-PLAISIR Pour tous ceux qui souhaitent se concentrer sur le «Chemin intérieur» de la contemplation de la nature et de l’art, la connaissance des petites histoires du Chemin, la vie en commun avec d’autres pèlerins et «gens du Chemin» (hôteliers, aubergistes tenanciers, villageois, curés, guides, artisans, paysans et cuisiniers…) et la recherche d’une relation avec Dieu, de la paix d’esprit.
    • Il leur faut étudier en profondeur tout ce qu’ils vont trouver au long du Chemin, avant d’entreprendre son parcours afin de décider à l’avance où et quand ils s’arrêteront pour jouir de ce qui a rendu le Chemin de Saint Jacques aussi irrésistible.
    • Se préparer à faire l’effort et accomplir le défi, tout en essayant de faciliter le plus possible ces longs kilomètres de route. Et c´est pour ça qu´il faut:
      • Suivre le Chemin par étapes, ou n’en faire qu’une partie (généralement la dernière).
      • Réaliser les étapes en fonction du climat, de votre état physique et de l´intérêt offert pat chaque lieu que traverse le Chemin.
      • Eviter si possible de transporter un énorme et lourd sac à dos avec équipement de survie.
      • Se loger dans des endroits permettant des horaires flexibles, pouvant partir une fois pleinement reposé et pour cela, dormir dans des sites sans bruits ni odeurs, des lits et draps propres et une certaine intimité pour vous changer, vous doucher…
      • Porter de bonnes chaussures, conformes à toutes sortes de sol, asphalte, chemins pierreux, sentiers boueux… Mème si vous allez en bicyclette ou à cheval. Porter des réflecteurs pour être bien visibles pour les automobilistes et autres.
  2. DEFI-SACRIFICE. Pour tous ceux qui mettent en premier les aspecte de mortification ou sportifs pour réaliser le trajet rapidement et dans les conditions physiques les plus dures. Normalement être jeune et en très bonne forme physique.
    • Puisqu’il s’agit d’arriver au plus vite à Saint Jacques en s’arrêtant le moins possible selon les besoins physiologiques et faire mettre le sceau sur les documents pertinents, ils n’auront pas à faire d’étude préalable des attraits qu’ offre chaque lieu par le quel on passe ou même les plus proches pour les quels on fait un petit détour).
    • S’ajuster aux normes logistiques et esthétiques que certains marcheurs ont crée, comme les amateurs de trekking et les parcours de longue distance, en particulier:
      • Faire tout le trajet au cours d’un seul voyage, depuis le domicile ou tout au moins depuis la frontière.
      • Suivre au pied de la lettre les séquences des étapes, quelque soit le climat, l’état physique du pèlerin et les attraits de chaque endroit qui peuvent réclamer plus ou moins de temps
      • Transporter tout le nécessaire: sac de couchage, souvenirs, savon, linge, instruments de cuisine et même tente pour camper si l’auberge est complètes.
      • Ne se loger que dans les auberges municipales, car dormir en litières en salles collectives est l’un des éléments fondamentaux de l’expérience. De même, il est important pour eux d’arriver les premiers pour choisir dans l’auberge leur place, la litière du bas, la plus proche de la sortie, pour partir dès l’aube (ou même de nuit).
      • Chausser des bottes de montagne- malgré que les 96% du trajet se fasse par routes asphaltées ou chemins en ciment. D’autre part, ces personnes refusent d’utiliser la bicyclette ou le cheval considérant que l’effort serait moindre, Et comme les vêtements traditionnels ne comportent pas les effets réflecteurs, ils n’en portent pas.

Les pèlerins de principaux centres de pèlerinage du monde (Jérusalem, Rome et La Mecque, pour les musulmans) allaient à pieds, à dos de mule ou en diligence, et de nos jours 99.9% prennent l’avion puis un taxi de puis l’aéroport jusqu’au sanctuaire. Par contre, la plus part des pèlerins à Saint Jacques vont à pieds,, en bicyclette ou à cheval, ce qui est une première paradoxe, issue des nombreux attraits qu’offre le Chemin de Saint Jacques et que les autres sites de pèlerinage ont perdu avec le temps. Il est impossible d’effectuer le Chemin Intérieur de réflexion et de prière si l’on ne participe pas aux avatars du Chemin physique, On ne peut en comprendre l’essence sans y avoir participé, avoir dialogué, fait le trajet en compagnie de gens venus de mondes différents, avoir visité des sites merveilleux crées par la foi des ancêtres ou les nécessités d’améliorer le parcours, il faut supporter le mauvais temps, renoncer pour une foulure ou un gros rhume… Le pèlerinage fut le fait de gens d’un certain âge dans le but de racheter leurs fautes, ce qui explique le manque de bonnes conditions. De nos jours on peut faire le pèlerinage avec de bien meilleures facilités: transport des sacs à dos, guide qui explique les merveilles du Chemin, où se restaurer, où se reposer, et qui résout les incidents. Pour faire le chemin, il n’est par nécessaire d’être un grand sportif ni un héro. Des milliers de personnes et des milliers de personnes l’ont suivi jusqu’au bout, par simple force de volonté dans le but de trouver une certaine tranquillité spirituelle.

QUEL CHEMIN DE COMPOSTELLE CHOISIR.

Il y a jusqu’à 22 chemins traditionnelles pour voyager jusqu´à ou depuis Saint-Jacques de Compostelle, en fonction du lieu de départ. Ici, nous nous référerons à seulement trois de ces chemins, dont deux partagent une bonne partie de la route.

  1. Le Chemin Primitif, C’est  le premier parcours et le plus court des traditionnels que suivaient les étrangers venus du continent. Son parcours traversant la nature avec de forts changements de niveaux et de hautes montagnes en Fit le plus exigent. Cliquer ici pour toutes les informations sur le Chemin Primitif.
  2. Le Chemin de Compostelle « Nord » (ou de la côte) a été inscrit dans la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO en 2015, de sorte que c´est le moins connu. Il se caractérise parce-que c´est celui qui a le climat le plus doux, étant aussi le plus accessible au point de départ (le passage de la frontière à Irun), les logements les plus alternatifs et le moins monumental. Cliquez ici pour toutes les informations sur le Chemin du Nord ou de la Côte.
  3. Le « Chemin Français » est le plus connu à l’échelle internationale et aussi le plus fréquenté par les pèlerins. Il se caractérise par sa météorologie extrême (chaud en été et froid en hiver), étant le plus facilement accessible à pied et en vélo, et c´est celui qui a le plus d’auberges et d´informations disponibles. Pour avoir des informations supplémentaires sur ce chemin. Cliquez ici pour toutes les informations sur le Chemin Français.
  4. Le « Chemin Aragonais » est peut-être le premier historiquement qui fut mis au point, il est donc celui avec plus d’histoires et de légendes. C´est aussi le plus difficile à faire, car c´est le plus long, il inclut de surmonter les Pyrénées par une de ses étapes les plus difficiles – Summus Portus, « le plus haut col » actuellement le Somport – et il a un point de départ moins accessible. En sa faveur c´est celui avec le plus grand nombre de beaux monuments, des paysages spectaculaires et avec le moins de pèlerins pendant les mois ou le Chemin Français est saturé. Cliquez ici pour toutes les informations sur le Chemin Aragonais.

POURQUOI FAIRE LE PELERINAGE A COMPOSTELLE.

Ce pèlerinage est tout un rite que la plus part des pèlerins font une seule fois dans leur vie (quoique de plus en plus nous en voyons qui terminé un Chemin se mettent à suivre un autre parcours). Pour ne par être déçu, il faut prendre conscience des véritables motifs pour les quels chacun se décide à employer son temps et ses efforts. Les raisons les plus courantes sont:

  • Religieuses. Depuis le Moyen Âge les pauvres comme les rois ont réalisé ce parcours en réponse à un vœu (promesse libre et délibérée à Dieu). De nombreux chrétiens le font encore par Foi, comme Chemin Spirituel. Ceux-ci et ceux qui non croyants cherchent la Foi, peuvent solliciter l’«accréditation» du parcours qui une fois complétée leur permet d’obtenir la «Compostela» (certificat prouvant avoir accompli toutes les obligations du parcours). On peut obtenir cette accréditation à l’avance par internet, dans les bureaux d’une association des amis du Chemin, ou sur le Chemin même dans les lieux autorisés: Cette carte doit être scellée au moins deux fois par jour dans les lieux de passage autorisés: mairies, paroisses et hôtelleries. La coutume est de faire un petit don à la réception de l’accréditation et chaque fois qu’on y appose le sceau. Au cas où vous n’ayez pas cette accréditation, votre cahier de route suffira et peut recevoir les sceaux le validant pour que à la fin du voyage vous puissiez l’échanger dans la cathédrale de Saint Jacques contre le certificat de la «Compostela» prouvant que vous avez fait le Chemin à pieds, à cheval (les 100 derniers kilomètres) ou en bicyclette (200 kilomètres) ou en chaise à roues en cas d’invalidité.
  • Méditatives. Répondant à la nécessité personnelle de méditer grâce au paysage et la rencontre avec d’autres pèlerins.
  • Culturelles. Puisque c´est un chemin fait par des voyageurs et des commerçants avec plus d’un millénaire d’existence, tout au long des chemins vous pouvez rencontrer des monuments impressionnants et de beaux paysages.
  • Sportives. Pour beaucoup de ceux qui font le chemin c´est la démonstration – pour eux-mêmes et ceux qu´ils connaissent – de ce qu´ils ont été en mesure de le terminer dans un certain nombre de jours, et  concrètement, c´est une fin en soi.
  • De convivialité. Certaines familles, groupes d’amis ou des institutions éducatives, professionnelles ou associatives organisent des expéditions comme un moyen de renforcer le lien entre les participants; parce que le voyage invite au dialogue.

QUAND ALLER FAIRE LE CHEMIN DE COMPOSTELLE.

Chaque saison a des avantages et des inconvénients.

  1. Faire le Chemin de Compostelle en hiver est pour les esprits courageux. C´est moins compliqué le long de la côte puisque les températures sont plus douces et il y a beaucoup moins de chances de rencontrer de la neige; nous devons être prêts à ce qu’il y ait beaucoup de pluie. Le choix le plus difficile est le chemin aragonais; en raison de l’altitude et du climat du Col du Somport (Huesca). Naturellement c´est la saison à laquelle il y a moins de pèlerins.
  2. Faire le voyage au printemps, dans les mois de Mars ou Avril peut coïncider avec Pâques, dont les processions dans les villages d’Espagne sont célèbres à juste titre. Les températures douces rendent  tous les itinéraires agréable ,étant particulièrement propice au chemin français – il y a moins de pluie que dans le nord et des températures plus élevées que dans le Chemin de Compostelle Aragonais – étant le Chemin Français est le plus populaire, cela peut causer des problèmes de logement dans les auberges durant le mois d’Août (surtout si c´est une année du jubilé, comme en 2016) donc pendant cette saison on évite la congestion de pèlerins.
  3. Pendant les mois d’été les températures plus élevées et une plus faible probabilité de pluie peuvent rendre plus agréable les chemins, pour ceux qui veulent connaitre aussi les traditions locales et les événements ludiques, le nombre de fêtes populaires en Espagne est très élevé pendant les mois d´août et Septembre, et dans une moindre mesure en Juillet. Les températures douces sur la côte et la possibilité de se baigner sur les plages  pendant tout le parcours font attrayante le chemin de la côte. En été, pendant la traversé à midi du plateau castillan (chemins français et aragonais)il est nécessaire d´avoir assez d´eau.
  4. En automne les forêts des Pyrénées, le Plateau Castillan et la Galice ont des couleurs spéciales. Il n’a pas encore neigé dans le col du Somport et les températures fraîches aident à marcher sur de longues distances. Pour ces raisons, le Chemin de Compostelle Aragonais exerce un attrait particulier. Dans cette saison, le flux des pèlerins est rare de sorte que vous pouvez facilement trouver un logement.

Si vous ne pensez faire que les dernières étapes du Chemin de Saint Jacques, une fois connues les prévisions météorologiques, vous pouvez vous décider pour n’importe quelle saison de l’année. Cependant, en été il est nécessaire de réserver  à l’avance le logement pour les 200 derniers kilomètres vue la grande quantité de pèlerins.

COMBIEN DE TEMPS EMPLOYER POUR LE CHEMIN DE COMPOSTELLE.

Si le but du parcours du chemin n´est pas sportifs nous vous conseillons d’oublier les étapes  programmées dans les guides. Il est absurde de faire le chemin comme une course, Vous êtes sûr de ne pas vous la paix, mais bien possible de vous blesser ou même  de vous disputer avec des compagnons. Depuis le Moyen Age, les pèlerins intelligents ont su s’arrêter pour se reposer selon leurs besoins, surtout les jours très chauds ou pluvieux; aujourd’hui, les pèlerins doivent également tenir compte de facteurs tels que pouvoir jouir de l’attrait des monuments, des fêtes, de la gastronomie  et des paysages.

En théorie, de la frontière française à Saint-Jacques de Compostelle, vous pouvez marcher pendant 31 jours; pour cela, vous devez être en bonne forme physique et éviter les contretemps. Il est judicieux de prendre quelques jours de plus pour s’arrêter et se reposer et profiter des endroits qui vous plaisent, ou  faire un petit détour pour voir des endroits intéressants à proximité. Il est également devenu très populaire de faire une extension ou épilogue après l´arrivée à Saint-Jacques; c´est de continuer à pied jusqu´au célèbre cap Finisterre (« la fin de la terre»), et aussi à la merveilleuse localité et à l’église de Muxia.

Comme c´est un voyage qui se fait une fois dans la vie, nous vous recommandons de consacrer 35 ou 40 jours (en particulier pour les chemins aragonaises et la côte). Sinon, il est préférable de faire le chemin en plusieurs fois, en faisant une partie du chemin pendant les vacances et le reste pendant les suivantes. Pour les cas de personnes  qui ont  très peu de de temps ou avec des difficultés de mouvement, l’organisation  du chemin admet comme des pèlerins les personnes qui aient fait les 4 dernières étapes, en scellant « le passeport du pèlerin à Saint Jacques » et en leur donnant comme valide le pèlerinage.

SE LOGER AU CHEMIN DE COMPOSTELLE.

Pour bien se récupérer de ce gros effort physique, il faut un bon repos pour récupérer des forces pour les jours suivants. Le budget, les raisons et l’état physique de chacun déterminent le type de logement le plus adéquat. On ne peut s’arrêter ou faire un détour pour voir un monument si l’on est pressé d’arriver en premier pour trouver une bonne place à l’auberge publique. Importante aussi est la flexibilité des horaires d’arrivée. Les mois les plus chauds et pour les étapes finales, ceux qui occupent des auberges publiques doivent dormir de bonne heure car on ne peut trainer le matin, l’auberge fermant tôt pour le repos de l’aubergiste et de ses employés.

  1. Albergue municipal de Ribadeo

    Auberges ou hospices `publics´ (municipaux, entités religieuses ou dépendant des associations des Amis du Chemin) dépendants de l’organisation du Chemin de Saint Jacques (diocèse de Compostelle) pouvant sceller les accréditations et offrant l’hospitalité aux pèlerins accrédités. Ce sont des services fort élémentaires, des salles communes avec des litières, douche et WC, parfois machine à laver. Le prix en est variable, certains selon la volonté du pèlerin, juste pour l’entretien de l’auberge, d’autres varient entre 3 et 6 euros. Ce financement précaire joue sur la qualité des installations, dont la propreté: nous vous conseillons d’avoir votre sac de couchage pour couper le passage aux parasites (fréquents dans ces lieux de tant de passage).Admission: on ne peut réserver. Les premiers arrivés choisissent et s’installent. Si trop de monde, la priorité est pour ceux qui viennent à pieds. Horaire. On ouvre les portes entre 13 et 16 h. les fermant à la tombée de la nuit. Il y a une discipline de vie en commun. Une expulsion y est possible pour un manque à un comportement civique.

  2. Auberges privées. Un bon nombre de ces auberges sans liens avec les entités organisatrices du Chemin se sont ouvertes. On n’y scelle pas les accréditations mais les installations ont une qualité homogène reliées à des prix fixes (entre 6 et 40 euros la nuit) Services. Vous pouvez y prendre un diner et un petit déjeuner à prix économique. L’horaire y est plus relâché. La plus part admettent des réservations par téléphone ou internet. Il y a de grandes différences dans les installations et leur agrément.
  3. Hôtels et petits hôtels.  Il y a de bons hôtels Grandes chaînes et familiaux, avec plus ou moins de services, sur toutes les branches du Chemin.

Les personnes souhaitant jouir du Chemin, visitant, suivant des détours culturels… doivent considérer la nécessité d’un hébergement dans les lieux qui admettent des réservations anticipées, un horaire flexible et offrant dîner et petit déjeuner. Une autre commodité est cette de ne pas avoir à transporter le sac de couchage.

COMENT FAIRE LE PARCOURS DU CHEMIN DE COMPOSTELLE.

Premièrement, il faut penser si on va faire le Chemin en solitaire ou en groupe. Ceux qui le font pour des raisons  spirituelles ou intra-personnelles peuvent choisir de marcher seuls, le silence et l’observation leur sont utiles. Mais l’un des attraits du pèlerinage est de connaître des gens du monde entier et de tous âges. Entrer dans un groupe avec guide facilite une bonne connaissance et un bon profit du Chemin, car ceux-ci connaissent les meilleurs lieux où se reposer et se restaurer, où trouver de l’artisanat véritable, les histoires et légendes du chemin, les dates de fêtes locales… Ils peuvent offrir un service de transport de sacs à dos et d’assistance en voyage (renseignement et résolutions de problèmes et incidents).

En plus, il y a la possibilité de naviguer votre Chemin de Saint-Jacques en bateau (Lien en Français) vers la côte galicienne, puis continuer à pied vers Compostelle.

Il est chaque fois plus populaire aussi de faire le Chemin à bicyclette, ce qui comporte plusieurs avantages.1) l’esprit de sacrifice du pèlerinage est maintenu car un effort physique est exigé. 2) il amplifie les possibilités de faire le Chemin pour des personnes souffrant d’une certaine incapacité physique (âge ou handicap). 3) Il permet de voir plus de lieux du parcours ou proches (donc plus de souvenirs, plus de rencontres). 4) Aller plus ou moins vite selon le temps (pluie, ou envie de rester plus longtemps à un endroit qui plait particulièrement). 5) Quiconque ne dispose pas d’un mois complet peut faire le Chemin en moins de jours. On peut louer une bicyclette à la frontière, la rendant au bout du Chemin. D’autres en achètent une à la frontière, l’emportent en souvenir ou la revendent. Beaucoup d’européens viennent avec leur propre bicyclette et traversent la frontière avec.

Une bonne option pour de petits groupes, est de réaliser le parcours à cheval. Plusieurs organisations proposent chevaux, guides et voitures d’appui.

Finalement, de plus en plus de gens réalisent le parcours en voiture jusqu’aux quatre dernières étapes qu’ils font à pieds. C’est le choix qui convient le mieux aux personnes d’un certain âge ou qui ne peuvent faire de grands efforts physiques.

Il ne faut pas oublier que c’est tout d’abord un parcours spirituel et culturel. Le plus important pour suivre le Chemin de Saint Jacques de Compostelle, est l’esprit dans lequel on le fait.

Nous ne devons pas oublier que le plus important du Chemin de Compostelle c´est l’esprit avec lequel il est parcouru.

2016 a été déclarée année jubilaire pour ceux qui feront le Chemin de Compostelle,  ils seront en mesure d’obtenir une indulgence plénière.

NE VOUS LAISSEZ PAS SUIVRE PAR DES CHIENS. Les chiens répondent aux démonstrations affectueuses et aux dons de nourriture des pèlerins en les suivant. Ces animaux ont généralement un maître. Jose Trillo (Association Protectrice des Animaux de Arzua) nous demande de vous rappeler d’éviter absolument de laisser ces animaux vous suivre. Arrivés à Saint Jacques, les pèlerins oublient ces compagnons: les locaux des sociétés protectrices sont saturés de chiens qui ont suivi les pèlerins jusque là. Pensez-y. Merci.

ALERTE AVEC CERTAINES RÉSERVES TÉLÉPHONIQUES AU CHEMIN DE COMPOSTELLE EN ESPAGNE: Avec une fréquence croissante, nous recevons des avis dans nos profils sociaux sur le comportement injuste de certains hôteliers et dans les dates avec le plus fréquentations (été, Pâques et long weekends ou «ponts»). Il y a certains logeurs – généralement de logements ruraux, auberges et petit hôtels – qui acceptent les confirmations de chambres par téléphone la veille ou le matin; mais ayant vers midi plus de demande que d’offre disponible, ils revendent la chambre a des prix supérieurs et ils appellent le pèlerin qui avait déjà réservé pour lui annoncer que en raison d’une urgence ils doivent «partir et fermer le logement» ou avec des excuses semblables (il y a eu plusieurs pèlerins qui ont coïncidé avec ceux qui sont venus plus tard et a qui ont leur a vendu leurs chambres pour plus d’argent que a l´annoncé sur le site Web de l’établissement…). On nous a demandé d’annoncer les noms de certains de ces établissements, mais sans preuves réelles et avec le risque d’être poursuivis par ces établissements, nous soulignons simplement que certaines pratiques sporadiques de ce genre se produisent; la grande majorité des logements du Chemin de Compostelle sont honnêtes et professionnels, et beaucoup d’entre eux représentent la valeur humaine associés à ce chemin. Dans chaque grand groupe humain, il y a toujours des voleurs qui profitent de la demande excédentaire sur certaines dates. Par conséquent, dans les dates et les zones saturées, il est plus sûr de faire la reservation et de payer par internet ou par l´agence de voyage, en gardant le reçu (et comme ça c´est presque impossible de revendre la chambre, car ils peuvent être signalés aux autorités).

Plus d´avis et conseils pour faire le Chemin de Saint-Jacques, ainsi que les informations les plus récentes à notre facebook du Camino de Santiago en espagnol, The Way to Santiago in english et Le Chemin de Compostelle en français.

Ven a España !!! Venez en Espagne !!!

Texte: Ignacio Suárez-Zuloaga Gáldiz

Traduction: Danielle Khoyan Tondu et Juan Daniel Zuloaga Khoyan

Souhaitez-vous réserver du logement au Chemin de Compostelle?

Formulaire à Complêter et on vous répondra le plus tôt possible:

Commentaires additionnelles (obligatoire)

J'accepte la politique de confidentialité

Comentarios Facebook

About the author

Simple Share Buttons
Simple Share Buttons

Utilizamos cookies de terceros para mejorar la usabilidad para dispositivo de usuario. Si usted continua navegando, consideramos que acepta su uso. Puede cambiar la configuración y obtener más información

Los ajustes de cookies de esta web están configurados para "permitir cookies" y así ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues utilizando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en "Aceptar" estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar