Le Chemin de Liébana

Saviez-vous que l’une des plus grands morceaux de la Croix du Christ se trouve en Espagne? Ce fait n’est pas connu de nombreux Espagnols, mais oui: en Espagne nous avons ce privilège. Le Lignum Crucis (bois de la croix ou Vraie Croix), est gardé dans le Monastère de Santo Toribio de Liébana, en Cantabrie. La relique parviendrait aux mains de Toribio de Astorga, au Moyen Age, depuis Jérusalem. Ce fut ce qui motiva que le 23 Septembre de 1512, Julio II accorda à la ville une bulle papale qui a établi que chaque année que le 16 Avril, le jour de Saint Toribio, fut un dimanche, ça serait une année Sainte ou Jubilé, faisant du monastère un centre de pèlerinage. C’est ainsi qu’est né le Chemin de Liébana.

Cependant, le succès de ce chemin n’est pas dû uniquement à ce facteur. En premier lieu, c’est un destin frappant puis que ont y garde une partie de la croix; deuxièmement, parce que le monastère abrite les restes du saint, qui aurait des pouvoirs de guérison; et troisièmement, par son lien avec deux des Chemins qui mènent à Saint Jacques de Compostelle: le Chemin du Nord et le Chemin Français, faisant de la Cantabrie le seul endroit au monde avec deux Chemins de pèlerinage.

Monasterio de Santo Toribio de Liébana (Cantabria) / Foto: auladereli.es

En dehors des éléments religieux et historiques, nous ne pouvons pas oublier que, sans aucun doute, le paysage et la nature font de ce chemin un itinéraire magique, plein de forêts verdoyantes, de chemins entre les arbres et d’air frais et pur. Certains de ceux qui ont eu la chance de le faire le décrivent comme une route tranquille, avec le seul son de la nature et où vous pouvez trouver la vraie paix.

Le Chemin de Liébana a sa propre accréditation, la Lebaniega. Elle est recueilli dans la paroisse du Cristo, à Santander, et peut également être demandé par e-mail. Comme dans le Chemin de Saint-Jacques, le livret doit avoir un cachet de chacune des étapes; Au moins trois doivent être complétés. L’accréditation peut être tamponnée dans les églises sur le Chemin, dans les abris, auberges ou dans les bureaux de tourisme.

Le parcour vers le monastère se compose de trois étapes:

Cette étape commence à l’église de Nuestra Señora de los Ángeles, de style gothique. La partie cruciale de ce voyage est Muñorrodero. Dans cette localité a lieu la séparation des pèlerins qui vont vers le Chemin de Saint-Jacques et ceux qui continuent le pèlerinage vers le monastère de Santo Toribio.

À cette étape du Chemin de Liébana, vous pouvez visiter de nombreux bâtiments médiévaux tels que les vestiges de l’Hôpital de la Concepción (XVe-XVIe siècle), le Couvent de San Luis (XVe siècle) ou les tours médiévales d’Estrada et de Cabanzón.

C’est le parcour le plus long, mais les monuments qui peuvent être visités vous feront oublier les kilomètres supplémentaires. Dans cette étape, vous trouverez deux des trésors architecturaux les plus importants de Cantabrie. L’un d’eux est l’église de Santa Juliana, située à Lafuente. C’est un bâtiment roman avec une influence protogothique déclarée d’intérêt culturel. En second lieu, nous pouvons souligner l’église de Santa María de Lebeña, qui est située dans la même ville qui donne son nom à l’église. Construite en l’an 925, c’est l’un des exemples les plus précieux de l’espagnol pré-roman.

La dernière étape est la plus courte. Comme nous l’avons vu dans les précédentes, à cette étape du Chemin de Liébana, nous pouvons également trouver des trésors architecturaux. L’un d’eux est la Torre del Infantado, à Potes, du XVe siècle. Elle est situé dans la partie ancienne de la ville, considéré comme un ensemble historique et artistique, et qui est actuellement utilisé comme Hôtel de Ville.

Enfin, et arrivant à la fin du chemin, se trouve le monastère de Santo Toribio, but du pèlerinage. Le complexe, construit entre les XIIIe et XVIIIe siècles, contient des caractéristiques des styles roman, gothique et baroque. C’est là que se trouvent les restes du saint et ceux du Lignum Crucis ou Vraie Croix. L’un de ses élements les plus importants est la Porte del Perdón (Pardon), qui ouvre chaque année jubilaire. Le portique, de style roman archaïque, a les images des 15 saints de Liébana en bronze avec une reproduction du morceau de la Croix du Christ.

Texte: Fátima González-Besada

Comentarios Facebook

About the author

Simple Share Buttons
Simple Share Buttons

Utilizamos cookies de terceros para mejorar la usabilidad para dispositivo de usuario. Si usted continua navegando, consideramos que acepta su uso. Puede cambiar la configuración y obtener más información

Los ajustes de cookies de esta web están configurados para "permitir cookies" y así ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues utilizando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en "Aceptar" estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar